Lave-linge séchant test 2019

Laver les vêtements est une chose – les suspendre et les laisser sécher sans que cala ne prenne toute la place en est une autre. Si vous ne voulez pas vous passer des services d’un lave-linge séchant, vous n’avez pas besoin de plus d’espace dans la buanderie, car ces appareils pratiques combinent deux étapes de travail en une : lavage et séchage.

Pour les grands ménages, nous recommandons des machines d’une capacité de huit à neuf kilogrammes, tandis que les épargnants devraient accorder une attention particulière à la consommation d’électricité et d’eau : ici, des potentiels d’économie de près de 200 euros par an sont rapidement créés. Jetez un coup d’œil à notre tableau et trouvez le lave-linge séchant parfait pour votre maison !

Le plus important en bref

Par rapport aux sèche-linges conventionnels, les lave-linges séchants combinent les fonctions de lavage et de séchage. Ils sont encore considérés comme exotiques dans l’industrie.

La majorité des lave-linges séchants utilisent une quantité non négligeable d’eau au cours du processus de séchage. Selon la classe d’efficacité énergétique, la consommation d’eau et la consommation d’énergie du lave-linge séchant augmentent également.

Si le mode de lavage et le mode de séchage fonctionnent presque quotidiennement sur plusieurs tours, le sèche-linge ne répondra pas à vos exigences extrêmement élevées. Si vous n’avez qu’un petit appartement et que vous lavez votre linge une à deux fois par semaine, le lave-linge séchant est une alternative intéressante.

Conseils pour l’achat d’un lave-linge séchant :

Fonctionnement et construction

Principe de fonctionnement des lave-linges séchants

Pochon a développé les premiers appareils à commande manuelle en France en 1800. Au 20e siècle, Brooks Stevens a mis au point le premier sèche-linge électrique. En 1958, l’entreprise Miele conquiert le marché européen avec un principe de fonctionnement électrique : le sèche-linge sèche les textiles humides avec de l’air chaud et ne se distingue guère d’une machine à laver. Le sèche-linge élimine l’eau des textiles mouillés sur une base mécanique. L’essorage est déjà capable de réduire la quantité d’eau de 50 % par rapport au poids sec du linge. Cependant le processus d’essorage a ses limites, car la majeure partie de l’eau est directement liée aux fibres des textiles.

Au cours d’un processus extrêmement énergivore, le sèche-linge extrait l’eau restante. Il en résulte une consommation d’énergie relativement élevée pour la plupart des lave-linges séchants, comme nous l’avons constaté lors de nos tests.

Si le taux d’humidité résiduelle du linge est de 60 %, un sèche-linge a besoin de 0,5 kWh pour un kilogramme de linge. Si l’on calcule la consommation d’énergie d’environ 6 kg de linge, cela correspond à 3 kWh. Si nous estimons un prix actuel de 0,30 euro par kWh, le coût à chaque utilisation est 0,90 euro. En particulier pour les familles nombreuses, le lavage et le séchage quotidiens deviennent rapidement une expérience énergétique coûteuse.

Les appareils qui fonctionnent avec une pompe à chaleur extraient la chaleur du sécheur de la vapeur – ce procédé techniquement complexe permet d’économiser jusqu’à 50 % d’énergie par rapport au procédé conventionnel et se révèle être une économie d’énergie. Lors de l’achat, faites attention à la classe d’efficacité énergétique, comme nous l’avons fait lors de nos tests de lave-linge séchant, car elle indique la consommation d’énergie de l’appareil.

Lave-linge séchant frontal ou top ?

Type / Description

Lave-linge séchant frontal

Vous avez la possibilité d’acheter un lave-linge séchant à chargement par le haut ou à chargement frontal. La plupart des appareils sont disponibles avec chargeurs frontaux. Vous ouvrez donc la machine par l’avant ce qui limite vite l’espace. Cependant, il est possible d’intégrer le lave-linge séchant dans une cuisine intégrée sous le plan de travail pour gagner de la place.

Lave-linge séchant top

Le lave-linge séchant à chargement par le haut, par contre, obtient de meilleurs résultats quant à la praticité de la machine. Dans ce contexte, la stabilité a également été optimisée par une fonction d’appui latéral accrue. Cependant, la grande facilité d’utilisation d’un lave-linge séchant top se fait au détriment de l’absence d’entretien : ces appareils sont donc plus sensibles aux pannes.

Choisissez la bonne capacité

Le lave-linge séchant combine les fonctions d’un lave-linge et d’un sèche-linge par condensation. Une fois le lavage terminé, retirez la moitié du contenu du tambour et séchez-le en deux fois. Si le volume de la charge de lavage est élevé, le processus de séchage est plus long. Néanmoins, si vous choisissez un lave-linge séchant de trop petite capacité, vous utiliserez plus d’énergie à long terme.

Classes d’efficacité énergétique et consommation d’électricité

Le label énergétique de l’UE nous aide à choisir un appareil comme celui des différents tests de lave-linge séchant. Chaque fabricant est tenu d’apposer ce marquage sur son produit. Qui l’aurait deviné, puisque depuis peu, on retrouve aussi les étiquettes énergétiques sur les véhicules à moteur. Dans ce contexte, nous parlerons de la classe d’efficacité énergétique et de l’échelle d’évaluation qui lui est associée. L’idée est aussi simple que prometteuse, car tout fabricant dont l’appareil présente une classe d’efficacité énergétique optimale est soutenu par l’UE en termes de ventes. En même temps, cet étiquetage nous permet de choisir plus facilement un appareil qui ne consomme pas beaucoup d’énergie. De nombreux fabricants ont réussi à équiper leurs produits d’une efficacité énergétique optimisée au cours de leur développement. Depuis 2003, des réfrigérateurs de classe d’efficacité énergétique A+, A+++, A++, A++++ sont disponibles sur le marché libre.

En 2010, les classes d’efficacité énergétique de tous les appareils ménagers ont été révisées. Ce nouveau règlement a mis sur le marché la classe A++++.

Comment calculer la classe d’efficacité énergétique ?

Même le meilleur lave-linge séchant est soumis à une classe d’efficacité énergétique. Il existe une valeur de référence générale pour chaque type d’appareil. En fonction de l’importance de l’écart par rapport à cette valeur, la classe d’efficacité énergétique diminuera. Un appareil peut être classé de A à B par ordre décroissant. Dans le domaine de l’efficacité énergétique, le simple A doit être distingué des A+, A+++ et A++++. Comparé aux autres gros appareils ménagers, le sèche-linge et le lave-linge séchant restent les plus gros consommateurs d’électricité. Il est donc d’autant plus important d’accorder une importance particulière à la classe d’efficacité énergétique optimale. Un appareil de classe A++++ consomme 70 % moins d’énergie qu’un lave-linge séchant de classe B. Certes, un appareil économique avec un prix d’achat plus élevé se rentabilisera tout seul, mais votre appareil sera rentable plus rapidement si la classe d’énergie est meilleure. Si vous économisez du mauvais côté et renoncez à un cours positif et économe en énergie, cela vous coûtera cher après seulement quelques mois. Les lave-linges séchants écoénergétiques reste les appareils les plus rentables en termes de consommation énergétique à long terme. L’étiquette énergétique indique la classe d’efficacité énergétique de l’appareil, la consommation d’énergie en kilowattheures, le niveau sonore, la charge maximale, les programmes standard et le type d’appareil. Il existe des normes communes pour les pictogrammes standard qui indiquent le type de sèche-linge : sèche-linge à condensation, sèche-linge à évacuation, ou sèche-linge avec pompe à chaleur. Utilisez ces instructions de l’UE pour choisir un lave-linge séchant peu gourmand en énergie.

Consommation d’eau

La plupart des modèles, à l’instar des différents essais de lave-linge séchant, utilisent une quantité non négligeable d’eau au cours du processus de séchage. En fonction de la classe d’efficacité énergétique, la consommation d’eau et la consommation d’énergie du lave-linge séchant peuvent atteindre des seuils extrêmement élevés. De plus, il y a moins d’espace à l’intérieur du tambour de lavage pendant le séchage que pendant le lavage. Il en résulte des pertes d’eau et d’électricité non négligeables. Par exemple, certains lave-linges séchants consomment plus d’eau qu’une machine à laver et un lave-linge séparé. Le test de lave-linge séchant effectué par la Stiftung Warentest n’a pratiquement pas révélé d’écarts en ce qui concerne la protection contre d’éventuels dégâts des eaux.

Avantages et inconvénients des différents types de sèche-linge

Sèche-linge pompe à chaleur

Avant d’acheter un nouveau sèche-linge pour votre maison, il est conseillé de jeter un coup d’œil sur les différentes technologies et fonctions des différentes classes d’appareils. L’un des classiques sur le marché est le sèche-linge à pompe à chaleur. Il a été développé à partir du fonctionnement d’un sèche-linge traditionnel, il est cependant beaucoup plus économe en énergie. L’élément chauffant de la machine est chauffé par la pompe à chaleur. Ce processus peut être décrit comme la fonction d’une unité de refroidissement. La chaleur produite est transférée directement à l’intérieur du tambour et peut donc être utilisée plus efficacement. L’humidité qui sort de l’intérieur du ballon et se retrouve à l’extrémité de la pompe à chaleur se condense et maintient la consommation d’énergie à un niveau bien inférieur.

Sèche-linge à gaz

Les fournisseurs d’énergie tels que Mitgas recommandent un sèche-linge à gaz. Dans ce contexte, vous découvrirez le nom du sèche-linge à gaz naturel, qui utilise la variante énergétique la moins chère et se distingue par sa rapidité d’exécution. Stadtwerke promet à ses clients qu’ils n’auront pas à renoncer aux avantages d’origine tout en économisant de l’argent en termes de consommation énergétique. En particulier en Scandinavie et dans des pays comme la Hollande et la Grande-Bretagne, le mode de séchage au gaz est déjà assez courant. Le principe de fonctionnement est rapidement expliqué : un tel appareil peut être comparé à la fonction d’un sèche-linge à évacuation, où l’énergie correspondante est produite pendant la combustion des gaz. Les gaz d’échappement qui en résultent sont simplement évacués par l’air d’échappement. Vous raccordez le sèche-linge à gaz directement à votre réseau de gaz à l’aide d’un tuyau flexible – une prise de gaz est nécessaire. En plus de l’allumage, le sèche-linge à gaz nécessite également une simple prise de courant. À l’heure actuelle, peu d’entreprises proposent des sèche-linges à gaz : Miele et Crosslee proposent des sèche-linges à gaz à partir de 1 000 €.

Sèche-linge à condensation

Si nous jetons un coup d’œil sur l’histoire du développement des sèche-linges, nous découvrons le sèche-linge à condensation. Cet appareil chauffe l’air à l’aide d’un thermoplongeur. Ce chauffage permet à l’air d’absorber l’humidité du linge sale et de le transporter hors du sèche-linge. En mode sécheur, l’appareil fait circuler l’air et le condenseur le décharge. Une forte différence de température est visible sur les plaques du sèche-linge à condensation – ici l’humidité se condense. L’eau, qui s’accumule comme sous-produit, est recueillie dans un récipient externe, qui est vidé à intervalles réguliers. Ce mode de fonctionnement peut maintenant être décrit comme non conventionnel, il n’est donc pas surprenant que la technologie de condensation ne dépasse que rarement la classe d’efficacité énergétique C.

Sèche-linge à évacuation

Les sèche-linges à évacuation marquent généralement des points avec un prix d’achat extrêmement bas par rapport à d’autres appareils. Cependant, son grand inconvénient est la consommation d’énergie : les coûts énergétiques d’un sèche-linge à évacuation peuvent aller jusqu’à 100 € par an. La consommation supplémentaire augmente avec des appareils de moins bonnes classes énergétiques.

Sèche-linge à air ambiant

Le principe fonctionnel du séchage des objets humides dans l’air ambiant s’est surtout imposé en Suisse. Les développeurs ont suivi la procédure originale de séchage de nos vêtements sur la corde à linge. Ainsi, un sèche-linge à air ambiant est écologique, mais aussi efficace. À l’origine, dans les sous-sols, le linge sale séchait très rapidement grâce à la chaleur des tuyaux de chauffage. Avec l’isolation croissante de ces lignes, le processus de séchage du linge sale s’est également prolongé. L’air intérieur des sèche-linges à air ambiant est destiné à remédier à cette situation. De plus, le linge est moins malmené avec ce type de sèche-linge.

L’aspect d’un fonctionnement efficace et respectueux de l’environnement d’un sèche-linge à air ambiant convainc de plus en plus de clients. Si vous gardez toutes les fenêtres et portes de la pièce fermées pendant le séchage, il n’y aura aucune perte de chaleur et d’énergie, surtout pendant la saison froide de l’hiver. De plus, cette forme favorable de séchage est une variante extrêmement douce qui ne nuit pas à votre linge. Les nombreux avantages parlent en faveur de cet appareil et continueront de s’affirmer sur le marché.

Avantages et inconvénients d’un lave-linge séchant

  • combine deux appareils en un
  • peu encombrant
  • conseillé pour les célibataires, les couples et les petites
  • gain de temps important
  • pas plus efficace et plus économe en énergie que les autres sèche-linge

 Le fonctionnement d’un lave-linge séchant

Programmes de base

Les programmes de base des modèles de lave-linge séchant que nous avons comparés ne présentaient que quelques écarts. En tout état de cause, la manipulation et l’utilisation de ces appareils est extrêmement simple et ne pose pas de problème particulier.

Options et programmes spéciaux

En ce qui concerne les options supplémentaires, les modèles de lave-linges séchants que nous avons comparés obtiennent de bons résultats par rapport aux lave-linges standards. À cela s’ajoutent un mode rinçage intensif et un mode nettoyage automatique du tambour. En termes de sélection de la température, le lave-linge séchant fait presque aussi bien qu’une machine à laver classique, en proposant un programme de lavage à froid et une plage de température de 30° à 95 °C. En ce qui concerne la vitesse d’essorage, on trouve des modèles allant jusqu’à 400, 800 et 1400 tours par minute.

Détection de charge : Si le lave-linge séchant est équipé de la fonction de détection de charge, il réagit au niveau de remplissage du linge et ajuste la durée et l’intensité du lavage et du séchage de celui-ci. Cette option économique vous permettra d’économiser de l’énergie précieuse et de gagner du temps.

Smart Diagnosis : LG a développé cette fonction supplémentaire. Désormais, vous avez la possibilité de contrôler vos programmes de séchage via votre smartphone. Vous appuyez sur la combinaison de touches correspondante et le lave-linge séchant commence à fonctionner. De plus, les pannes peuvent être diagnostiquées via le téléphone portable et facilement transmis au fabricant. Dans le domaine du service à la clientèle, l’entreprise fait un pas décisif vers l’avenir grâce au Smart Diagnosis.

Aqua Lock : C’est une protection contre les dégâts des eaux. Il y a un interrupteur de sécurité dans la zone du plateau inférieur du lave-linge séchant qui enlève l’eau restante en temps opportun. Dans ce contexte, d’autres fabricants utilisent une auge double avec un tuyau d’entrée, ce qui empêche une sortie accrue lorsque l’eau déborde. Un signal sonore vous avertit également en cas de défaut.

Technologie de lavage avancée : Grâce à cette technologie, connue sous le nom de ABT, l’eau va directement dans le linge sale et il est possible de dissoudre complètement les objets dans l’eau, même lorsque le tambour est complètement chargé. Au cours de ce processus, les fabricants garantissent au client un nettoyage parfait de chaque pièce de linge et un risque minimisé d’éclaircissement des couleurs.

Moteur silencieux : Si votre lave-linge séchant est équipé d’un moteur silencieux, cela veut dire que le fabricant a réussi à réduire le niveau sonore à moins de 49 dB. Les performances de fonctionnement silencieux peuvent être attribuées aux nouvelles technologies et se traduisent par une durée de vie et une stabilité améliorée et accrue. Cette caractéristique est particulièrement appréciée lorsque le lave-linge séchant se trouve dans votre cuisine ou salle de bain.

Symboles

Les symboles courants sur un lave-linge séchant se réfèrent avant tout à sa classe d’efficacité énergétique. La lettre en question est placée sous la référence à l’efficacité énergétique. Sur une autre étiquette, vous pouvez voir la capacité du lave-linge séchant. Plus la capacité est élevée, plus il est capable de travailler efficacement. Lorsque vous achetez un lave-linge séchant, faites attention au marquage d’un service de garantie. Ce sont surtout les principaux fournisseurs, mais aussi les discounters, qui vous offrent une garantie accrue, qui peut être complétée par des assurances complémentaires spécifiques et les paiements uniques correspondants. En particulier dans le cas de modèles à prix élevé et d’utilisation intensive, une extension de garantie doit être envisagée.

Conseils d’utilisation d’un lave-linge séchant

Lire correctement les instructions de lavage et de séchage

Notre comparaison de lave-linge l’a confirmé : l’entretien du linge dans un lave-linge séchant ne diffère que légèrement d’un sèche-linge traditionnel. Portez une attention particulière aux programmes de base et aux températures auxquelles vous exposez votre linge. Lavez les tissus délicats à une température extrême les endommagera inévitablement. Avant le lavage, lisez attentivement les instructions de lavage et le mode d’emploi du lave-linge séchant, qui contiennent des informations sur les instructions d’entretien.

Consommation d’énergie

Nous avons déjà établi à l’avance que lors de nombreux tests, les lave-linges séchants sont gourmands en énergie. Néanmoins, il est devenu évident que les lave-linges séchants ayant une classe d’efficacité énergétique optimale offrent de bonnes performances de lavage avec une consommation d’énergie acceptable qui, surtout dans les petites familles, peut suivre les performances de la machine pour le simple lavage et le séchage.

Le lave-linge séchant est-il une véritable alternative ?

Vous choisissez un lave-linge séchant lorsqu’il y a très peu d’espace disponible dans votre maison pour accueillir deux appareils en même temps. Vous êtes célibataire ou vous vivez à deux ? Alors un lave-linge séchant est le bon choix pour vous. S’il y a plus d’un enfant dans le ménage, la machine fonctionne tous les jours. Un lave-linge séchant ne rendrait pas justice à ce rendement extrêmement élevé et deviendrait un consommateur d’énergie dans la maison. Vous serez confronté à l’achat d’un sèche-linge si vous n’avez pas la possibilité de sécher votre linge en permanence à l’extérieur de votre maison et s’il n’y a qu’un espace minimum dans votre maison pour les appareils individuels. Les caractéristiques environnementales resteront le problème.

Pour cette raison, il est conseillé de choisir uniquement les modèles ayant une classe d’efficacité énergétique très élevée et de ne pas abuser de leur utilisation.

D’un autre côté, un lave-linge séchant avec un tambour de grande capacité est plus intéressant, car cette fonction permet de laver un maximum de linge. Les lave-linges séchants sont les appareils idéaux pour les célibataires, les couples et les petites familles avec au plus un enfant. En retour, les familles nombreuses utilisent une machine à laver et un sèche-linge externe à faible consommation d’énergie : si vous l’avez votre linge tous les jours, le lave-linge séchant risque d’embrouiller votre foyer plutôt que de le soulager. Les résultats des tests et les derniers résultats de 2014 ont confirmé les résultats de la comparaison précédente et ont une fois de plus mis en évidence les leaders du marché internationalement reconnus et expérimentés. Raison suffisante pour fouiller un peu plus dans vos poches, cet investissement se fera sentir au plus tard sur votre prochaine facture d’électricité.